Le 24 janvier, 2018

Des ateliers d’animations pour améliorer son alimentation grâce à une tablette numérique.

L’entreprise mutualiste de soins à domicile et l’entreprise aveyronnaise Anisen se sont associées pour aider les personnes âgées à améliorer leur alimentation, grâce à des outils numériques modernes.

L’Udsma Mutualité Française a choisi Anisen, l’entreprise créée par Pierre Fugit qui développe des programmes d’activités thérapeutiques sur tablettes tactiles pour seniors, afin de l’accompagner dans ses missions d’aide à la personne et de maintien à domicile. La collaboration entre la mutuelle et l’entreprise aveyronnaise porte en particulier sur la diététique et l’alimentation. L’Udsma, en effet, a lancé en décembre dernier un programme de séances d’initiation à la diététique utilisant les tablettes tactiles d’Anisen. Ces outils numériques, que les personnes même très âgées semblent s’approprier très vite, contiennent une large palette de programmes ludiques dans les domaines cognitif, physique, estime de soi, vie quotidienne et nutritif. C’est, en particulier, ce dernier domaine qui intéresse l’Udsma, dont la diététicienne Florence Killing a collaboré à l’élaboration des programmes Anisen.

Ainsi, à raison d’ateliers de 2 heures, programmés tous les 15 jours, une dizaine de volontaires s’initient à la fois à la diététique et à l’utilisation des tablettes numériques, sous la conduite de Florence Killing, d’un formateur Anisen et de personnels de l’Udsma. « La compétence en diététique est un peu la valeur ajoutée spécifique à l’Udsma, dont le premier métier est d’apporter de l’aide à domicile », explique Nicole Chabert, responsable de la filière services à domicile de l’entreprise mutualiste.

Compte tenu du nombre de demandes, le dispositif baptisé « A table et à vos tablettes » sera probablement reconduit dans les prochains afin d’accueillir toutes les personnes soucieuses d’améliorer leurs connaissances en diététique pour une alimentation plus saine. « Au-delà de l’apprentissage et des bienfaits intellectuels de nos programmes, ces ateliers créent aussi un lien social essentiel au confort de vie des personnes âgées », relève Pierre Fugit.

Article paru sur media12